Quelques informations envoyées par Dominique :
On peut le manger cru en salade ou le cuisiner après l’avoir blanchi.
Toujours enlever la tige centrale et ne manger que la feuille.
Astuces : Pour assouplir les feuilles plutôt coriaces, frottez-les entres elles.

Congelez-les avant de les cuisiner afin d’en accentuer leur goût sucré.

Ci-dessous quelques recettes glanées rapidement par-ci par-là sur le web.

« Cuisiner le chou kale (AMAP du Perrey)
Pour profiter au mieux des vitamines du chou kale, le mieux est de le consommer cru, en salade, ou après une cuisson rapide qui préservera au maximum ses nutriments : à la vapeur ou au wok, par exemple. A défaut de wok, hachez-le ou coupez-le menu et faites-le sauter à la poêle chaude, avec un peu de matière grasse, seul ou accompagné d’autres légumes, de morceaux de viande… Essayez-le aussi à la manière néerlandaise : aux Pays-Bas, le chou kale est haché, puis cuit avec du beurre, du sel et du poivre, et servi avec des saucisses : c’est le boerenkool, un plat traditionnel d’hiver (pas forcément très diététique, mais gourmand !).

Cuit, il se prépare comme tous les autres choux : vapeur avec un filet d’huile d’olive; braisé avec des lardons et peu de bouillon de volaille; sauté avec de la sauce soja, de l’huile de sésame et quelques graines ou en soupe. La plupart des recettes à base de chou ou d’épinards peuvent lui convenir.

Chips de Chou Kale (AMAP Coeur Bassin)

Ingrédients : chou kale, huile d’olive et fleur de sel

 

Préparation

Enlever la tige centrale des feuilles de kale.

Déchirer en morceau les feuilles de kale.
Les laver, puis bien les essorer et les sécher.
Dans un saladier, mélanger les feuilles avec de l’huile d’olive et de la fleur de sel.
Déposer les feuilles de kale sur une plaque recouverte d’une feuille de cuisson.

Enfourner pour 10 à 15 minutes dans un four préchauffé à 140 ° (vérifier la cuisson ; les feuilles ne doivent pas brunir).

 
 
Gratin de Kale et patate douce
300 g de pommes de terre
300 g de patates douces
1 bouquet de kale (sans tige) avec les feuilles coupées en gros morceaux
150 ml de crème épaisse ou équivalent
50 g de fromage râpé
50 g de parmesan
Préchauffer le four à 200 °C et beurrer un plat à gratin.
Couper pommes de terre et patates douces en rondelles fines. Les répartir avec le kale dans le plat en alternant les couches en n’oubliant pas de saler et poivrer à chaque fois.
Recouvrir de crème et fromage. Couvrir et enfourner pour 20 minutes.
Au bout de ce temps, découvrir pour laisser gratiner 10-15 minutes.
 
Et de nombreuses recettes ici

http://papillesestomaquees.fr/les-legumes-de-a-a-z/choux/chou-frise-chou-vert-ou-chou-kale/

Rôti de porc aux pommes
Ingrédients
2 cuillères à soupe d’huile
1,5 kg de rôti de porc dans l’échine
600 g de blanc de poireaux coupés en tronçons de 10 cm
6 branches de sauge
Thym
250 ml de vin blanc sec
2 cuillères à soupe d’eau bouillante
40 g de beurre
3 grosses pommes (600g) non pelées, évidées et coupées en gros quartiers

Dans un grand faitout, faites revenir le porc dans deux cuillerées à soupe d’huile chaude.
Ajoutez le blanc de poireaux, les herbes, le vin et portez à ébullition.
Baissez le feu et laissez mijoter une heure trente. Retournez régulièrement le porc pendant la cuisson.
Retirez le porc du feu et réservez au chaud
Filtrez le jus de cuisson, au dessus d’une saucière.
Jetez les résidus, ajoutez l’eau bouillante et laissez au chaud.
Faites cuire les pommes dans le beurre 10 min en remuant.
Servez le porc avec la sauce, les pommes et les blancs de poireaux.

 

Rôti de porc aux topinambours (AMAP de la Mauvaise Herbe) :
Ingrédients pour 6 personnes :
– 1 kg de topinambours,
– 1 kg de rôti de porc environ,
– 20 g de beurre,
– 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide,
– 1 décilitre de vin blanc,
– sel, poivre

Éplucher les topinambours les couper en morceaux et les plonger pendant 5 min dans de l’eau bouillante. Les égoutter et les rafraîchir sous le robinet. Dans une cocotte, faire chauffer le beurre avec l’huile et dorer le rôti de porc sur toute sa surface.
Couvrir et laisser cuire pendant 20 min à feu doux.
Ajouter les topinambours saler, poivrer et laisser cuire encore 30 min.
Disposer le rôti dans le plat de service, l’entourer des topinambours.
Verser le vin dans la cocotte, déglacer, faire réduire d’un tiers. Servir ce jus à part.

 

Filets mignons de porc au chou rouge et aux pommes
pour 6 personnes :
2 filets mignons de porc
40 cl de vin rouge
10 grains de poivre
1 clou de girofle
2 oignons
1 cuill. à café de baies de genièvre
2 pommes
1 carotte
2 cuill. à soupe d’huile
1 bouquet garni
2 gousses d’ail
1/4 de chou rouge
1 morceau de sucre
5 cl de cognac
20 g de beurre
Sel et poivre du moulin

Disposez les filets de porc dans un plat creux.
Faites chauffer 20 cl de vin avec le cognac, les épices et les aromates, un oignon émincé, la carotte en rondelles et l’ail écrasé. Versez sur la viande, laissez refroidir, puis couvrez d’un film et laissez reposer 12 h au frais.
Faites revenir un oignon émincé à l’huile dans une cocotte. Ajoutez le chou rouge, mélangez, puis versez le reste du vin et le sucre. Salez et laissez mijoter 35 min à couvert.
Coupez les pommes en quartiers, faites-les rissoler dans un peu de beurre et ajoutez-les au chou pendant 5 min.
Retirez la viande de la marinade que vous filtrerez pour conserver le jus.
Mettez à chauffer l’huile avec une noisette de beurre dans une poêle, faites-y dorer la viande de toutes parts, puis laissez cuire 25 min à feu doux, en arrosant du jus de la marinade.
Tranchez les filets, puis disposez-les sur un lit de chou et de pommes. Donnez quelques tours de moulin à poivre et servez de suite.

Goût imprégné
Arrosez de marinade pour qu’elle caramélise autour de la viande sans brûler. Après cuisson, ajoutez un peu d’eau dans la poêle afin d’allonger la sauce que vous verserez sur le chou.

RAGOÛT DE PORC ROUSSI (« On va déguster » du D. 22/11/2015 _France Inter : « Vive le gras de cochon »)
POUR 6 PERSONNES

2 CITRONS
800 G DE ROUELLE DE PORC
600 G D’ECHINE DE PORC
6 CIVES
1 OIGNON
1 GOUSSE D’AIL
2 CUIL. A SOUPE D’HUILE DE TOURNESOL
3 BRINS DE PERSIL PLAT
1 BRANCHE DE THYM
1⁄₈ DE PIMENT ANTILLAIS
SEL ET POIVRE AU GOUT
50 CL D’EAU
12 PIMENTS VEGETARIENS (EN OPTION)
Citronnez la viande, rincez-la, épongez-la et découpez-la en morceaux d’environ 7 cm. Pelez les cives, l’oignon et l’ail. Hachez l’oignon grossièrement et réservez.
Dans une cocotte, mettez l’huile à chauffer et faites revenir les morceaux de viande à feu moyen, faites-les dorer en les mouillant parcimonieusement. Ça y est ! Vous détenez là le secret de la mère de Suzy Palatin. Il ne faut pas laisser la viande dorer d’un seul trait dans l’huile, il faut prolonger le temps de cuisson, la retourner, l’arroser d’1 ou 2 cuil. à soupe d’eau toutes les 2 min. Cette opération dure 20 min environ. Ajoutez l’oignon et l’ail hachés et faites suer le tout 2 min de plus.
Nouez ensemble : le persil, les cives et la branche de thym, ajoutez-les dans la cocotte avec le morceau de piment, couvrez le tout avec 50 cl d’eau, portez à ébullition, salez, poivrez, réduisez le feu, puis laissez mijoter 25 min à feu moyen. Allongez la sauce d’un peu d’eau si nécessaire. Servez avec du riz créole ou du riz rouge camarguais.
NB. En douce j’ai vu Suzy ajouter des piments végétariens multicolores, ils sont à se damner. Ils ont le goût du Bondamanjak sans la violence de la capsaïcine (force ardente). Ajoutez-les 10 min avant la fin de la cuisson en les posant en surface. Restez discret, n’allez pas me dénoncer.

Sur ce lien toutes les recettes de l’émission « On va déguster » du D. 22/11/2015 (France Inter) :
« Vive le gras de cochon »

http://www.franceinter.fr/emission-on-va-deguster-vive-le-gras-vive-le-cochon
POTEE AU MURSON
1 gros murson
400g de petit salé
1 chou
8 pommes de terre
1 verre de vin blanc

Faire revenir le petit salé, lorsqu’il colore, ajouter le chou émincé 1min.
Déglacer au vin blanc et couvrir d’eau froide.
Ajouter le murson et laisser frémir 1/2heure environ.
Ajouter les pommes de terre et laisser cuire encore 1/2heure à couvert.

Bonne dégustation !

Porc au caramel et aux quatre épices
1,5 kg d’échine de porc
5 c. à soupe de sauce soja
1 c. à soupe de quatre épices
1 c. à soupe de gingembre
1/2 litre d’eau chaude
2 cubes de bouillon de poule
25 morceaux de sucre
600 g de riz thaï
1/2 ananas en morceaux (facultatif) 

Découpez l’échine en bouchées.
Faites-les revenir 5 min dans une cocotte à fond épais avec un peu d’huile.
Dès qu’elles sont colorées, retirez-les. Elles doivent rester saignantes.
Préparez ensuite le bouillon dans un récipient à part.
Délayez les cubes de bouillon de poule dans 1/2 litre d’eau chaude en les écrasant.
Puis, ajoutez le quatre épices, le gingembre et la sauce soja.
Mélangez le tout et réservez.
Lavez votre cocotte qui a servi à faire revenir la viande afin d’y préparer votre caramel avec les 25 morceaux de sucre et 5 cl d’eau.
Dès que le caramel est bien roux, jetez-y d’un seul coup le bouillon (attention aux éclaboussures).
Le caramel va se durcir rapidement, vous devez continuer à tourner avec une cuillère en bois pour le diluer petit à petit dans le bouillon.
Dès que le caramel a fondu dans le bouillon, plongez-y votre viande.
Le bouillon doit couvrir à hauteur la viande.
Faites ensuite bouillir à feu vif en remuant pour que celle-ci n’accroche pas.
Le plat est terminé au moment où l’eau s’est évaporée pour laisser place à un sirop caramélisé épicé qui se mélangera à vos morceaux de viande.
Il est important de garder un feu très vif pour faire évaporer rapidement l’eau, car s’il est trop faible, l’eau mettra plus longtemps à s’évaporer et la viande sera trop cuite, elle finira par se détacher.
Pour l’accompagnement, réalisez un riz à la créole ( en y ajoutant de l’ananas : facultatif).
Servez bien chaud.